12/03/2008

Au dessus du ciel

 A_n_g_e_l

Au dessus du ciel

Vous connaissez cette sensation de plus être maître de son corps, de se sentir incapable de lutter, de voir que tout tentative est inutile. Alors on se laisse divaguer, monter en direction du ciel.

" Et me voilà, une fois de plus enfermé dans ma chambre, mon ancre, pour une raison que j'ignore. Peut -  être ai- je été insolente ou impolie, je ne sais pas. Mais je suis là dans cette chambre.

Vous pensez que je suis triste d'être seule, que je vais pleurer pour qu'on me libère, et ben non. Le seule et unique sensation que je possède c'est la solitude.

Je sens par ces moments, ces grands moments de solitudes un bien être, je me laisse aller dans mes rêves que j'invente.

Allongé sur mon lit, mes yeux se ferment, je m'endors, mon âme se sent bien, je peux enfin rêver.

"La belle à la robe blanche? Vous connaissez? Elle existe que lorsque vos rêves arrivent. Elle vous aide à passer de beaux rêves mais elle ne peut empêcher qu'un cauchemard survienne. Tout dépend du mal que l'on porte en soi.

Elle se balade dans le ciel, telle un ange ailée et protège ses âmes du mal.

Elle remarqua une âme triste avec une solitude si présente que l'ange ailée lui permis de se s'endormir pour l'emmener dans un repos sans malheur.

Elle se posa au dessus d'elle, lui caressa les cheveux, et se mit à chanter une  berceuse, comme celle que l'on chante à un enfant. Mais cette chanson était différente, c'état juste une musique. 

Elle ne chantait que pour les personnes dont l'âme n'est plus éclairé par la joie d'être en vie, de ressentir une infime sensation d'amour.

L'ange ailée ressentit une tristesse intense quand elle toucha cette jeune fille, elle avait l'impression de  voir un vide au fond de son coeur. Elle pleura, elle avait tellement de la peine.

Quelques gouttes de larmes sombres tomba sur la belle endormie, la tristesse était vraiment trop forte, l'ange n'avait jamais été aussi triste de sa vie. Pour elle, c'est un sentiment inconnue. Elle voulu lui laisser un mot, peut être à travers le ciel son mot restera malgré son éloignement.

"Chère belle endormie, parmis les étoiles j'ai ressenti ta tristesse, je suis descendu te voir, pour apaiser ta peine. Mais en m'approchant de toi, même endormie on pouvait voir à travers ton visage que ton âme ne voyait que de la noirceur. Un vide si immense que mes larmes se sont déversés. Je compatis à ta peine, je te promets de te protéger tant que je pourrais.

L'ange ailée "

L'ange repartis dans le ciel avec un pincement au coeur pour cette jeune fille"

Mon rêve était terminé, j'ouvris les yeux et sur ma petite table, il y avait un petit mot. Sur sa robe quelque gouttes de larmes avaient été posées.... Elle se mit à pleurer car pour la première fois quelqu'un avait compris sa peine.

Depuis ce jour là, l'âme de cette jeune fille est toujours aussi noir mais elle sait que quelque part parmis les etoiles l'ange ailée sera là pour elle.

 

                                                                                                      GiuliaMetal

 

 

 

22:30 Écrit par Giulia Metal dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

12/03/2007

Triste vie...

gothic--large-msg-116152879492

 

Triste vie....

 

Je me rapelle de ce jours où ma vie d'ange a basculé, cette vie que j'aimerais retrouver à jamais....

Je me sens si vide et triste que cette vie que nous vivons.....

Je me retrouve une fois de plus devant mon ombre, cette sombre et glacial ombre, elle me rapelle sans cesse que ma vie a changé, elle est vraiment trop différente, je ne m'aime plus.

Cette vie est devant une porte fermé, on ne peut plus l'ouvrir, je reste bloquer à l'interieur, je ne peut me délivrer de ce cauchemard...

Mais pourquoi ai-je autant changé? Pourquoi?

Mon chemin est tracé de désillusion, je ne peux vivre dans ce monde où le peuple n'est qu'un ramassit de déchet égoiste, matérialiste et de partial......

Mon âme se sent mal dans ce monde impur, elle veut mourir!

Elle aimerait qu'un matin, elle ne se réveille plus, elle porterait sa plus belle robe noire et au coin de la bouche on pourrait y voir un sourire de soulagement...

Elle se dirait qu'elle est plus heureuse dans une autre vie que dans celle çi...

Mais ceci n'est qu'une illusion, sa vie n'est pa prête de s'éteindre, sa flamme enchanté vit encore!

Je me dis que ce n'est pas la solution, mon temps n'est pas venu de partir, même si mon âme est parti il y a très longtemps, un espoir est en moi et me rapelle que je peux accomplir des choses pour les personnes que j'aime.....

Il me reste plus qu'une chose pour tenir, partir au loin, prenant l'escalier de l'imaginaire et qui m'emmenerait là où les choses sont simples, un monde où je pourrais être heureuse, parmi l'univers de l'enchantement, là où mon âme pourra revivre de nouveau.....

"Oh Fée Luna, attends moi, j'arrive, je me sens prête pour te rejoindre, il m'a fallu du temps pour connaître ton existence, mais je suis là maintenant, je vais pouvoir monter sur ton escalier féerique et revivre, oh oui revivre est mon souhait le plus cher... Oh Fée Luna, tu me reconnaîtra par ma belle robe d'ange, je l'ai mise pour cette occasion si special et qui me tient tres à coeur... Attend moi, je suis là, je frappe à la porte de l"imaginaire.... Me voila dans ce monde où rien ne pourra me détruire, je suis heureuse, je viendrais me réfugier dans ce lieu Fée Luna quand mon coeur saignera, ce sera mon coin magique, j'arrive...."

 

Petite pensée pour les âmes tristes, si vous vous sentez mal, vous n'avez plus goût à rien, la seule chose qui pourrait vous soulagez, c'est de trouver refuge dans la mort, je vous conseille d'aller dans ce monde imaginaire, la Fée Luna vous accueillera le temps qu'il faudra, je vous le conjure, ne soyez plus triste,le bonheur n'est jamais bien loin.......

 

GiuliaMetal

21:15 Écrit par Giulia Metal dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

12/02/2007

Les ténébres..

rsz_1rsz_1rsz_Sm3_wp2_1280x1024

 

Les ténèbres......

 

Qui ne s'est pas réveillé un jour avec une envie soudaine de ne plus vivre, de disparaître à jamais dans les décombres les plus sombres qui existent?

Voici l'histoire:

 

Un jour ordinaire pour un homme tout à fait simple et banal sent que sa vie ne va plus, qu'elle doit changer absolument et très rapidement.

Cette vie simple et sans utilité n'avait plus de sens, elle avait perdue de sa beauté d'autrefois!

Il ne trouva aucune solution qui pouvait lui donner ce qu'il voulait tant.

Toutes les prières qu'il avait fait ne se réalisait qu'à moitié, mais cela ne lui convenait pas du tout.

C'était beaucoup trop long pour lui, il était devenu quelqu'un de froid et d'impatient.

Une nuit, il fît un rêve très étrange, un mélange de rêve et de cauchemar.

C'était comme si ses songes étaient réel, qu'il le vivait pleinemement.

Il voyait un inconnu s'approcher de lui, il ressemblait à un homme quelconque mais il y avait en lui un aspect intriguant.

C'était un aspect à la fois intriguant et terrifiant!

Plus cet inconnu s'approchait plus il voyait un homme effrayant et méchant avec un regard glacial et malfaisant.

Ses yeux était injecté de sang près à gicler, son teint était cadavérique, il serrait son poing le plus fort qu'il pouvait. Cet homme était vraiment effrayant mais le pire n'était pas encore arrivé, il ouvrit la bouche, une substance noire y sorti, cela ne l'empêchait pas de parler.

Voici ce qu'il lui dit avec une voix fantomatique et démoniaque " Alors tu en as marre? Tu n'aimes plus ta vie? Arrêtes tes prières, Dieu ne les reçoit pas, je les intercepte, tout ce que tu as vu, cela vient de moi!!

Tu sais qui je suis? Je suis le roi des ténébres Le grand et unique Lucifer!

Sache que si j'exauce ce que tu veux, il me faut quelque chose en échange, c'est comme ça que ça marche! Ton souhait contre ta vie, même si ça te va pas, ça sera ça et pas autrement.... Profite de tes dix années à venir, se sont les dernières que tu auras! Le jour viendra où tu seras que ta fin est proche........"

L'homme se réveilla en sursaut, son visage était perlé de sa sueur, il tremblait, son coeur battait de plus en plus fort, il avait peur.

Même si ce n'était qu'un cauchemar, l'inconnu de ce rêve l'avait effrayé, tellement terrifié qu'il n'avait pas pu se rendormir.

Chaque soir, à l'heure du coucher cet homme dont la vie vient d'être boulversé ne trouva plus le someille, il était devenu l'ombre de lui même.

Un homme dont les traits étaient devenus si marquante qu'il ne trouva plus la force de sortir de chez lui, sa vie ne résumait qu' à lui et son appartement!

 

Quelques semaines plus tard, l'homme avait changé, le sommeil était revenu, tout allait bien pour lui!

C'est étrange n'est- ce pas? Un homme effrayé et incapable de revivre comme avant par la cause d'un rêve terrifiant est maintenant un homme heureux....

Cet homme passait ces nuit à déchiffrer ce rêve, à essayer d'en trouver une signification plausible.

"Pourquoi cet inconnu m'a parlé? Pourquoi m'a t-il dit ça? Comment sait-il que je priais chaque soir pour avoir une vie nouvelle?"

Tant de questions rester en suspend mais dont la valeur n'y était plus, l'homme avait eu ce dont il voulait!

Une vie agréable dans ce monde, il est amoureux, sa nouvelle femme lui a donné de beau enfant, le bonheur faisait parti de sa vie, il n'était plus cet être si banal et rejeté.

Tout le monde le connaissait, malgré le prix qu'il allait devoir payé pour cette nouvelle vie, cela ne l'inquiétait pas, il avait même oublié ce détail, il était heureux......

 

Mais l'insousciance de cet homme et son bonheur qui l'avait si aveuglé pendant ces dix années ne l'avait pas prévenu de la pire chose qui pouvait lui arriver: sa mort!

Pourtant il avait été prévenu le jour où il a fait ce rêve si marquant, mais avec la peur il en avait oublié des détails, les détails les plus importants!

Et du jour au lendemain, sa vie commença à basculer, sa femme tomba gravement malade, une maladie inexplicable mais ravageur, la vie ne faisait plus parti d'elle.

Il perdit tout ce dont il tenait, son job, sa femme et ses enfants, il se retrouvait seul devant sa mort qui devenait de plus en plus imminente.

Tout ce dont il avait rêvé s'était envolé en fumée, il était seul et encore plus triste qu'il n'a été autrefois.

Et le jour fatidique arriva malheureusement, un jour inexplicable pour les personnes ayant retrouvé le corps de l'homme.

Sur le sol, il y avait homme mort dont le visage avait un genre de masse noire épaisse qui entouré son visage, c'était quelque de tres horrible à voir.

On pouvait imaginer qu'il avait du souffrir enormement car sur le peu de visage que l'on pouvait discerner malgré la masse qui l'enrobait, on y voyait des yeux effrayer, sa bouche était ouverte et elle avait une expression de frayeur.

Cet homme est mort violemment et seul..........

 

Dans une vie, des tas de choses bonnes et mauvaises vont vous arriver car elle est faite ainsi, mais la seule chose qu'il faut faire s'est de donner à cette vie misérable un coté magique et vivable......

 

GiuliaMetal

14:12 Écrit par Giulia Metal dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

06/02/2007

My heart bleeds.....

Victoria-Frances-4

My heart bleeds......

 

On se regarde une dernière fois devant cette glace, ce miroir si immonde et cruel qui nous montre toute l'atrocité de notre âme.

Une vie de tristesse et d'amerthume où l'on se rapelle à quel point notre coeur saigne toujours un peu plus à chaque fois que l'on y pense!

Comme pour cette jeune fille qui au petit matin se regardant dans le miroir, ne s'y retrouvait pas, son ombre était plus pâle qu'un vent léger.

Son âme ne vivait que parce que la mort n'avait pas encore frappé et que ce n'était toujours pas le moment de dire "Adieu"!

Et comme chaque matin le même rituel était fait, les mêmes gestes qu'elle aimerait arrêter mais elle le fait encore.

Elle se sentait sans vie comme s'il fallait qu'elle prouve son existence, elle avait besoin de voir son sang se verser pour se dire " je suis encore en vie mon sang coule à flot mais cela va t-il durer?....."

Elle possède un vide qu'elle aimerait combler, un vide qui se creuse au fond d'elle et qui lui laisse une marque, cette marque visible sur sa peau blanchâtre taché de son sang qu'elle laisse verser.....

Un matin, comme chaque jour de sa vie, elle se regarde de nouveau devant ce miroir qu'elle déteste, ce miroir qu'il ne laisse apparaître qu'un soupçon de sa vie.

Elle y voit un visage amer et malheureux dont les larmes ont coulé la nuit précédente sur ses joues roses. Elle voit une personne étrangère qu'elle ne connait pas, son visage est si triste, si mort, si différent qu'elle ne se reconnait pas. Les larmes coulent, elle se sent mal.

Dans le miroir la silhouette disparait petit à petit, il n'y a plus personne à part une jeune fille allongée sur le sol de la salle de bain.

Cette jeune fille qui se regardait chaque matin dans ce miroir, qui esssayait de se reconnaître et de se sentir en vie par le sang qu'elle aimait voir couler...

Ce sang qui a été trop versé malgré elle, dont la vie ne fait plus parti, elle est là, allongé sur le sol telle une princesse endormi .......

Il était tant pour elle de dire Adieu....

 

GiuliaMetal

15:53 Écrit par Giulia Metal dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

02/02/2007

The perfect girl......

rsz_1rsz_perfect girl X

 

 

The perfect girl....

 

Un matin vous vous réveillez avec cette sensation de n'avoir rien fait de votre vie, que tout chose n'a été que néant et avide.

Tout  a été consacré à votre profit et jamais aux autres, votre âme n'est plus qu' un simple morceau d'orgueil et égocentrisme...

Il est tant de changer et de voir la vie de façon plus sereine et plus partager!

 

C'est ce qui se passa pour cet homme qui n'a jamais rendu un bien pour une personne, il voyait sa vie qu'autour de lui et ne préoccupait jamais de ce que pouvait avoir besoin le monde.

Un matin au réveil, il s'est dit que cela devait changer qu'il avait un quelque chose à faire partager au monde, un don qu'on pourait exploiter!

Il se mit en quête d'être utile pour le monde et essaya de trouver l'idée révolutionnaire....

Et il trouva, son imagination était là, tant d'année à rester cloitrer dans son avidité, aujourd'hui sa vie va pouvoir donner un sens!

Malgré les années qu'il avait derrière lui plus de 80 ans, il avait retrouvé sa force d'avant et le courage de terminer son oeuvre, créer une femme parfaite!

Une femme dont le visage sera radieux, une couleur profonde se dégagera de ses yeux. Une peau d'une douceur véloutée dont le teint serait aussi blanc que la neige. Des lèvres rouges charnues qui refleteront un sourire angélique.

Un corps d'une beauté extrême, elle sera n'y trop mince n'y trop enrobé , une perfection!

La femme parfaite sera doté d'une capacité extraordinaire, elle aura le courage, la patience, la douceur , autant de qualité possible qui existe dans ce monde.

Mais bien sur les défauts n'en feront pas parti!!

Elle pourra connaître tout les sentiments qui existent, la seule chose qu'elle ne pourra pas vivre c'est être maman mais son créateur lui a donné tellement de chose qu'elle oublira ce détail!

 

Le veillard se mit à la fabrication de la Femme parfaite, il mit des années pour la mettre au point, pour qu'aucun détail ne lui échappe, qu'elle soit vraiment la femme la plus belle et la plus intelligente!

Sa création etait pratiquement terminé mais la force qu'il avait donné au départ diminuait de plus en plus, l'homme devenait vieux.

Il voulut la prendre en photo pour garder une image en souvenir quand il partira de ce monde, il se disait que peut être un jour un homme terminera sa création et il pourra être enfin libéré de son péché qui lui a coûté pendant plusieurs années.

 

Mais voila un matin, l'homme ne se réveilla plus, mais on pouvait voir sur son visage de grand père un sourire, la veille il avait regardé sa créature pas terminer mais elle était belle pour lui!

Elle avait se regard troublant et envoûtant, des lèvres douces et charnues mais elles n'étaient pas terminés, quelque détails manquaient pour que cette créature parfaite voit le jour!

 

C'est pour cette raison que je vous ai raconté cette histoire et mis sa photo, le créateur aurait aimé qu'une personne puisse terminer son oeuvre qui lui est cher et qui lui a consacré une partie de sa vie!

 

Je dédie cette histoire à ce veillard qui malgré ses années perdu dans l'ignorance a donné un peu de lui même dans son oeuvre inachevée!

Je pense à toi......

 

GiuliaMetal

 

16:07 Écrit par Giulia Metal dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

26/01/2007

Une fois de plus.....

img_lensen10

 

Je me réveille avec le goût désagréable de vivre encore dans ce monde qui n'est que néant et triste!

Mon âme se sent bien seulement quand elle est emporté par le sommeil, il lui permet de découvrir son monde qu'elle aime tant, son monde où elle se réfugie quand elle va mal, mais elle va mal trop souvent, trop de pleurs inutile, trop d'envie de solitude, le gout parfumé de l'amour qui ne veut pas froler ses narines, cette envie incessante que cela se termine, qu'une page se tourne.

Une page d'un livre triste et sombre d'une vie sans interet, que seul le désire d'etre aimer n'y figure pas. C'est une partie magique qu'elle ne veut pas enlever!

Elle rêve de cet homme qui l'aimera telle qu'elle est, qu'il sera cet ange protecteur qu'elle a tant besoin.

Un être qui arrivera à recoudre la blessure du passée, une blessure qui saigne encore et qui la détruit de l'interieur!

Elle aimerait sentir la douceur d'une main se parcourant sur son corps chaud, une main tendre qui ne cherchera qu'à lui donner cette tendresse oubliée par les années.

Au fond de son corps, un trou se forme et s'agrandit au fil du temps, un creu qui la rend triste et froide, d'où rien ne peut la guérir, elle aimerait qu'il se referme et laisse apparaître sur son visage angélique un sourir.

Un sourire qui n'est pas apparu depuis longtemps, un charme s'y dégage!

Tant d'année a etre dans la peau d'une personne qu'elle n'aime pas, une personne étrangère qui l'a rend encore plus mélancolique quand elle se voit!

Seul avec ses passions, elle se délivre de sa tristesse et essaie de reprendre goût à ce système qui ne lui plait pas mais de belle chose s'y dégage heureusement......

 

J'aimerais faire une petite dédicace à tout les gens que j'aime et qui compte énormement à mes yeux! Même si mon âme est encore un peu sombre mon amour pour vous est toujours aussi belle et lumineuse!!

Je vous aime tous............

16:04 Écrit par Giulia Metal dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

25/01/2007

Un rêve!

miroir

 

Je suis dans une pièce, un endroit entre quatre murs. Ici, il n’y a pas d’ouverture, pas de porte, pas de fenêtre. Mon seul point de lumière vient d’une lucarne intégrée à l’un des murs, une lucarne au verre si épais, si opaque que je ne peux voir l’extérieur. Sous cette lucarne il y a une table et une chaise. Sur cette table il y a une pile de papiers, du papier blanc et immaculé. A côté se trouve un crayon, mais il s’agit d’un crayon étrange, sans mine. Je le prends tout de même dans ma main afin d’écrire une histoire, une histoire imaginaire. Rien ne s’inscrit mais au fur et à mesure que mon récit avance, les mots prennent la forme d’images qui illustrent mes pensées.

De l’autre côté de la pièce se trouve un squelette anatomique. La poussière s’amoncelle sur ses os, son aspect tout de gris lui donne l’air d’avoir plus de mille ans. Je m’approche de lui et époussette sa main. Ma surprise fut grande lorsque je compris qu’il s’agissait d’os humain. Le squelette me regarda de ses orbites vides et me parla de sa bouche édentée.

-« Bonjour petit mortel, je suis l’ancien habitant de ces lieux ; je sui l’habitant immortel. »

-« Bonjour. J’avoue que je suis un peu perdu»

-« Regarde derrière toi, et tu verra un miroir. Tu apprendras qu’ici les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent être. Penses très fort à quelqu’un et tu pourras le voir à travers le miroir, tu verras s’il va bien. Mais à mon avis, si tu es là c’est que rien ne va plus nulle part. »

Je me retournais et vis le miroir. Il était haut et large, bordé de bois d’acajou. Je suivis les recommandations de mon ami et pensais très fort aux gens que j’aimais. Les seuls images qui m’apparurent n’étaient que des images de ruines et de désolations. Des cadavres déchiquetés, broyés, démembrés s’étalaient à perte de vue. La terre était devenue un immense charnier. Pourquoi alors étais-je encore en vie ? Je posais la question au squelette.

-« Tu n’as aucune raison d’être ici sinon de découvrir les raisons de ce malheur. Regarde encore le miroir, regarde le bien et n’oublie pas, les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent. »

Je retournais vers le miroir et le regardais sous tous les angles. Je ne comprenais pas ce que voulais dire mon compagnon. J’allais abandonner lorsque je me penchais derrière le miroir. Là se trouvait un trou, pas très grand mais suffisamment pour que je puisse me faufiler à l’intérieur. Je rampais le long de ce tunnel, noir, froid et visqueux. Mes coudes et mes genoux me faisaient mal, j’étais fatigué. Mais je ne pouvais plus faire machine arrière. Lorsque je vis de la lumière, j’étais à bout de force. J’arrivais au bord du tunnel et me retrouvais face à un précipice. Je m’assis tant bien que mal au bord du fossé. Je ne compris pas tout de suite ou je me trouvais. Mais mon hésitation fut brève. J’étais bien entendu dans les entrailles de la terre. Et celle-ci suppurait, crachait du feu, des éclairs zébraient ce trou béant. La terre était en train de trépassée et elle emmenait tout le monde avec elle. La terre, la terre était morte.

Pourquoi ? A cause des hommes ou à cause du temps qui passe ? Je ne le saurais jamais. De la où j’étais assise, la chaleur se fit de plus en plus intense. Ma peau devenait brune, puis tourna au cramoisi. Mon sang bouillait. Je fondis petit à petit pour me confondre avec la couche terrestre.

Je mis un point final à mon histoire. Une vive chaleur et une forte lumière se dégageait du papier. J’entendis frapper contre le mur à l’autre bout de la pièce. Une fente s’ouvrit pour laisser passer un plateau repas.

-« N’oublie pas de prendre tes médicaments », me dis une voix de l’autre côté du mur.

Je vis dans une pièce composé de quatre murs. Mes seuls contacts avec l’extérieur sont cette fente dans l’un des murs, la lucarne, ma camisole chimique et mon imagination.

 

Histoire écrite par ma soeur Aurélie!

Je la trouve vraiment captivante, dites ce que vous en pensez!

 

GiuliaMetal

16:01 Écrit par Giulia Metal dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |